Des travailleurs et travailleuses occupent un bureau de poste pour illustrer leur vision d’avenir de Postes Canada

Le 5 mars 2019

Burnaby, Colombie-Britannique – Aujourd’hui, à Burnaby, en Colombie-Britannique, le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) a occupé un bureau de poste pour donner à la population un aperçu de sa vision du bureau de poste du 21e siècle, soit une vision qui consiste à s’attaquer aux changements climatiques et aux inégalités.     

Objectif de la mesure prise : présenter le bureau de poste de l’avenir et les nouveaux services mis de l’avant, dont la prestation de services bancaires, la fourniture d’énergies renouvelables et des bornes de recharge pour véhicules électriques.        

« À la table de négociation et dans les collectivités, le STTP exige du leadership en matière de changements climatiques et la prestation de nouveaux services publics afin d’améliorer la vie de l’ensemble de la population », a déclaré Tim Armstrong, directeur national du STTP de la région du Pacifique. « Nous montrons aux gens ce qui peut se faire si nous mettons le service postal au cœur du bien-être de la population. ».         

Le STTP est membre de la coalition Vers des collectivités durables, qui fait campagne en faveur de l’utilisation du vaste réseau de bureaux de poste de Postes Canada afin d’écologiser les services destinés à la population et réduire les inégalités sociales.    

Voici quelques-unes des idées mises de l’avant par la coalition Vers des collectivités durables :

  • Installer des bornes de recharge pour véhicules électriques à l’extérieur des bureaux de poste;
  • Remplacer le parc roulant du service postal par des véhicules électriques construits au Canada;
  • Aider les personnes vulnérables grâce à des visites de vigilance aux personnes âgées ou à mobilité réduite;
  • Offrir des services financiers qui rejoignent tous les segments de la population et favorisent les investissements verts;
  • Assurer la livraison de commandes d’épicerie et de médicaments.

Le STTP a présenté bon nombre de ces idées dans le cadre de ses négociations avec Postes Canada, et il continuera de les faire valoir à l’arbitrage.

« Des solutions de rechange, comme la banque postale, sont absolument nécessaires pour contrer les pratiques des prêteurs sur salaire dont les taux d’intérêts sur un prêt de courte durée peuvent atteindre jusqu’à 500 %, déclare Karen De Francesco, dirigeante de l’éducation et de l’organisation de la région du Pacifique. Les collectivités ont besoin d’une institution financière qui a leurs intérêts à cœur. »

« Le STTP dispose d’un programme pour passer d’une économie fondée sur les combustibles fossiles à une économie fondée sur les énergies renouvelables, qui soit davantage égalitaire. Le service postal lui sert de point de départ. Il s’agit exactement du genre de propositions dont nous avons besoin pour bâtir l’avenir que nous voulons, soit des propositions sortant des sentiers battus et portées par des gens ordinaires », affirme Katie Harrison, directrice générale, de Force of Nature Alliance.

« Son programme est aujourd’hui le nôtre, et il serait important que la population l’adopte pour que le gouvernement le mette en œuvre. »

 

/abmap scfp 1979