JOURNÉE D'ACTION: 1 décembre

EN SOLIDARITÉ AVEC LES POSTIERS ET LA DROITE À LA GRÈVE

Les droits fondamentaux et notre capacité à réaliser la transformation économique dont nous avons besoin pour survivre aux changements climatiques sont menacés. Si les travailleurs et travailleuses des postes font la grève, ils se feront imposer des amendes de plusieurs millions de dollars selon la loi de retour au travail que les libéraux viennent d’adopter.

Nous demandons à nos alliés des mouvements syndical, de protection de l’environnement et de défense des droits des Autochtones de participer à une manifestation le samedi 1er décembre afin de montrer leur solidarité à l’égard des travailleurs et travailleuses des postes. Notre message sera clair : nous défendons le droit de toute personne de faire la grève pour bénéficier de meilleures conditions de travail, d’un meilleur salaire et d’un monde meilleur.

Cette activité s’inscrira dans le cadre d’une journée nationale d’action.

CONTEXTE

La loi de retour au travail adoptée par les libéraux constitue une attaque directe contre le droit de grève. Il s’agit également d’une violation de la Charte des droits et libertés. En 2011, les conservateurs ont pris la même mesure, qui a été déclarée inconstitutionnelle par une cour supérieure.

Ancien juge et professeur de droit, le sénateur Murray Sinclair a déclaré ce qui suit à des journalistes : « Cette loi [adoptée par les libéraux] viole la Charte, je n’en ai pas le moindre doute... C’est une loi inconstitutionnelle. »

L’attaque menée contre les droits collectifs est une raison suffisante pour nous mobiliser afin de soutenir les travailleurs et travailleuses des postes.

La possibilité de faire la grève n’est pas uniquement un droit fondamental : c’est aussi le meilleur outil que nous avons pour diversifier les services publics, pour redistribuer la richesse et pour affronter la crise créée par les changements climatiques.

La campagne « Vers des collectivités durables » a permis aux travailleurs et travailleuses des postes de proposer une solide vision pour l’avenir de Postes Canada. En dépit du soutien d’une coalition diversifiée, le gouvernement et Postes Canada ne veulent rien entendre. Le droit de grève est le seul moyen de les faire bouger.

Pour qu’ait lieu une diversification des services qui améliore la vie de la population, il faut améliorer la vie des travailleurs et travailleuses des postes.

Pour mettre fin à la crise créée par les changements climatiques, il faut mettre fin aux problèmes qui affectent les travailleurs et travailleuses des postes, à savoir les accidents du travail, les heures supplémentaires obligatoires et les inégalités salariales.

Joignez‑vous à nous le 1er décembre pour envoyer un message clair aux libéraux : nous voulons faire annuler votre loi inconstitutionnelle et nous allons continuer d’exercer des pressions jusqu’à ce que l’avenir que nous méritons nous soit garanti.

AVEC L’APPUI DE

  • Amis des services publics 
  • Council of Canadians
  • People for Posties
  • Coalition of Progressive Electors (COPE) Vancouver
  • The Law Union of BC
  • New/Mode
  • Canadian Dimension
  • Toronto Socialist Project
  • YCL-LJC
  • Punch Up Collective 
  • Retail Action Network
  • SUD PTT
  • Unifor local 567

Pour manifester votre appui, envoyez à l’adresse info@amisdesservicespublics.org un courriel ayant pour objet « appui de la journée d’action » et portant le nom de votre groupe.