La revitalisation de Postes Canada : pour un pays plus écologique et plus égalitaire

Si vous voulez une infrastructure d’énergies renouvelables, des services bancaires et financiers abordables, des services de livraison diversifiés, notamment en ce qui concerne les aliments, de meilleurs services destinés aux personnes âgées, de même qu’un tissu social et une économie locale renforcés, appuyez l’initiative Vers des collectivités durables.

IMAGINEZ…

  • des bureaux de poste équipés de bornes de recharge pour véhicules électriques;
  • un parc de véhicules de livraison alimentés en énergies entièrement renouvelables;
  • un service postal public qui fournit des services bancaires et financiers inclusifs, en particulier aux populations mal desservies par les banques commerciales, par exemple dans les collectivités rurales et de nombreuses collectivités autochtones;
  • des facteurs et factrices qui assurent un service de vigilance auprès des personnes âgées et des personnes à mobilité réduite, les aidant à demeurer dans leur foyer plus longtemps;
  • des bureaux de poste qui deviennent un carrefour en matière d’innovation sociale et d’accès aux technologies numériques, un lieu de mise en commun pour les collectivités où s’établissent des liens entre les consommateurs et les entreprises à vocation écologique;
  • un service consolidé assurant la dernière portion (dernier kilomètre) du processus de livraison afin de réduire la congestion dans les centres urbains et l’impact environnemental des villes.

Nous voulons une économie entièrement renouvelable qui s’attaque aux inégalités,nous donne les moyens de changer les choses et améliore notre vie.

Le service postal public peut être l’agent d’un tel changement.

Pour bien des gens, Postes Canada est l’endroit où l’on se rend pour poster ou ramasser un colis, acheter des timbres ou se procurer la toute dernière pièce de monnaie commémorative. Pour d’autres, Postes Canada est dépassée. Au cours des dix dernières années, ce service public auto-suffisant a été la cible de compressions et d’attaques visant à l’affaiblir et à réduire son importance. Mais les gens de partout au pays se sont fermement opposés aux compressions, et nous avons mis fin aux réductions de l’ère Harper. Il est temps de penser à la croissance du service postal, et non pas uniquement à sa préservation.

Qu’arriverait-il si cette institution nationale très respectée, qui est dotée d’une immense infrastructure et où des millions de contacts ont lieu au quotidien, était en mesure d’offrir quelque chose de plus ? Et si le service postal public devenait le principal agent de changement vers une économie plus équitable, plus égalitaire et moins polluante ?

C’est une vision des plus audacieuses, et il nous faudra de l’aide pour la réaliser. 

Serez-vous de la partie ?